Réalité virtuelle et scénographie : La maquette augmentée

Réalité virtuelle et scénographie

Pour présenter leur projet scénographique aux metteurs en scène, certains scénographes utilisent le dessin, d’autres les maquettes en volumes, ciseaux, carton plume, colle, scotch et gouache. D’autres modéliseront leur projet avec un logiciel 3D. Aujourd’hui réalité virtuelle et scénographie permettent au metteur en scène de circuler en immersion dans son futur décor. Il peut ainsi apprécier grandeur nature, les qualités et les défauts de la scénographie

Les maquettes sont des documents de travail, elles permettent d’argumenter le dispositif auprès du metteur en scène. Elles ne sont en rien définitives et il est indispensable de pouvoir y intervenir à tout moment en fonction des besoins de la mise en scène et des contraintes techniques rencontrées. Les maquettes servent à communiquer plus facilement avec les constructeurs et les autres intervenants (lumière, son, projection, etc.). Elles doivent donc être précises et à l’échelle.

Lorsque j’ai commencé mon métier de scénographe, je réalisais des maquettes en volumes pour présenter mes projets au metteur en scène ou au maitre d’ouvrage lorsqu’il s’agissait de commande publique. La fabrication d’une maquette est complexe et fastidieuse. Il faut découper des formes dans du carton plume, les assembler , les coller, les peindre. Une palette couleur, une palette matière et des échantillons des tissus employés sont également présentés en même temps que la maquette, car il est difficile de réaliser un matièrage et des tissus à l’échelle. Un tissu à l’échelle 1/20e n’a pas le même tombé qu’un tissu à l’échelle 1. Il est également difficile d’apprécier les irrégularités d’un matièrage à une petite échelle.

De nombreux scénographes réalisent encore des maquettes de ce type là et ils s’en sortent très bien. Les metteurs en scène peuvent préparer le placement de leurs comédiens avant même d’avoir le décor en réel.

Présenter son projet en 3D présente de nombre avantages. D’abord il est pratique d’envoyer instantanément par mail des images des différents points de vue de la maquette numérique. Les modifications sur une maquette en 3D se font sans tout casser, ce qui n’est forcément pas le cas pour les maquettes en volume. Les rendus 3D peuvent être très proches de ce qu’on obtiendra en vrai.

Une maquette augmentée

Je commence à présenter mes projets scénographiques aux metteurs en scène en conjuguant réalité virtuelle et scénographie. L’immersion dans leur futur décor est totale. Les metteurs en scène peuvent s’asseoir dans la salle, se positionner à différent endroit du plateau en fonction des situations dramatiques à venir, apprécier les volumes, anticiper les découvertes.

Réalité virtuelle et scénographie permettront aux prescripteurs culturels, programmateurs, producteurs, techniciens d’apprécier émotionnellement, le projet scénographique avant même qu’il ne soit construit.

Il est déjà possible avec certains casques de VR de déplacer ou de redimensionner des objets en direct d’essayer des rapports de couleurs ou de textures au sein de l’immersion. Réalité virtuelle et scénographie feront plus à l’avenir pour concevoir en direct dans l’espace virtuel.

Olivier Borne

Mode d’emploi et exemple

Pour apprécier l’expérience, il est préférable de télécharger le lien (ci-dessous) dans un casque Samsung Gear Vr et de se déplacer dans l’espace virtuel en positionnant le rond blanc sur les octoaedrons rouge pendant quelques secondes.
réalité virtuelle et scénographie du spectacle

 Visite virtuelle de la scénographie.

Released under the The MIT License.

 

L’élève, le théâtre et la 3D

Le théâtre et la scénographie en perspective virtuelle

Voici un article passionnant, pas très récent, de Madame Françoise Gomez, chargée d’une mission d’inspection générale pour le théâtre. Cet article est paru dans la revue du CNDP (Centre national de documentation pédagogique) n°58 de juin 2007 dans le cadre de dossiers de l’ingénierie éducative et parmi d’autres articles sur le numérique et la pédagogie.
“A l’heure du numérique : quelle place donner à la représentation virtuelle dans l’art théâtral ? Réflexion d’un point de vue technique et didactique d’une scénographe amenée à faire intervenir la 3D dans les mises en scène qu’elle accompagne.”

Télécharger l’article de Madame Françoise Gomez

Depuis 2007 les choses ont-elles évolué? la 3D s’est-elle inscrite durablement dans l’enseignement théâtral et sur les scènes nationales?
Dans l’histoire du théâtre en général et dans l’histoire de la scénographie en particulier, les progrès technologiques ont toujours mis de nombreuses années avant de trouver leur place dans l’espace dramatique.

Patience…

théâtre praticable de théâtre

Les métiers du scénographe : artiste ou technicien?

Les métiers du scénographe

Les métiers du scénographe sont autant artistique que technique? Le scénographe connait la plupart des mise en oeuvre des matériaux, du graphisme, de la peinture, sans toutefois en maitriser la réalisation. Il doit donc savoir s’entourer de techniciens qui sont pour la plupart des artistes dans leur domaine.Le scénographe définit l’espace nécessaire au parti pris artistique du Metteur en scène. Cet espace est composé d’un certain nombre d’obstacles qui vont permettre, en s’opposant aux circulations des comédiens ou des danseurs de créer des situations dramatiques. Ces obstacles peuvent être de plusieurs ordres, un meuble, une structure, une toile peinte, une lumière, un son. Il s’agit ici de la partie artistique du métier de scénographe. Vient ensuite la partie technique du scénographe qui consiste à monter une équipe de professionnels aux compétences diverses. Ces professionnels du spectacle sont avant tout engagés pour leur créativité et se mettent complètement au service du scénographe qui est lui même complètement au service du metteur en scène ou du chorégraphe. Ces professionnels vont alors pouvoir donner forme à l’espace précédemment conçu par le scénographe. Ainsi le serrurier va construire les structures métalliques, le menuisier va construire les structures bois, le sculpteur de théâtre sculptera les sculptures, le peintre décorateur peindra les toiles peintes, etc…

Il ne viendrait pas à l’idée d’un (bon) metteur en scène d’obliger ses comédiens à jouer de telle ou telle manière. Le metteur en scène doit se servir du talent de ses interprètes pour que ces derniers donnent le meilleur d’eux même. Ainsi, le scénographe sait faire confiance au talent de chacun pour qu’ils participent pleinement à l’avènement d’une œuvre originale. C’est un travail collectif et la signature du scénographe peut parfois paraitre un peu abusive… Vous trouverez ci-dessous une liste de des métiers du scénographe avec quelques techniques qu’ils mettent en  oeuvre pour le théâtre ou l’événementiel.

Le peintre décorateur
Le peintre décorateur intervient pour la réalisation des peintures grand format sur toile, tulles ou tapis de danse. Il réalise les patines, matièrages sur les différents éléments de décors.
les métiers du scénographe : le peintre_decorateur

Le sculpteur de théâtre
Le sculpteur de théâtre réalise en volume ou en relief des formes artistiques ou des facs similés (répliques): ornementations, accessoires, statues diverses, mobilier..manegeprofile

Le mouleur d’art
Le mouleur d’art réalisera des moulages puis des tirages des formes réalisés par le sculpteur de théâtre: ornementations, accessoires, statues diverses, mobilier..
valLarge

Le constructeur
Le constructeur est quelqu’un qui possède à la fois une sensibilité et une culture artistique et qui a une bonne base dans sa spécialité (menuiserie, serrurerie). Il trouvera les solutions aux problèmes d’assemblages, de poids, de transport des éléments de décors pour qu’ils remplissent les conditions optimales de production et d’exploitation.
consarmature

Le scénographe et le constructeur

Le scénographe et le constructeur : la complémentarité

Le scénographe et le constructeur doivent trouver leur complémentarité pour réussir au mieux un décor, chacun intervenant dans sont domaine d’expertise. Le constructeur est quelqu’un qui possède à la fois une sensibilité et une culture artistique et qui a une bonne base dans sa spécialité. (certain sont des professionnels dans leur domaine avant de devenir constructeurs) (menuisier, ébéniste, charpentier, serrurier, staffeurs, mouleur, sculpteur, peintre, etc.) on privilégiera d’ailleurs les constructeurs ayant cette formation de base.

Un constructeur doit pouvoir exercer d’autre métier que sa spécialité, il doit être polyvalent.

Le scénographe et le constructeur entrée de la maison Tuchenn

Le scénographe et le constructeur devrait pouvoir s’entendre sur le partage des compétences. En effet, le scénographe pourra choisir de préparer très précisément les plans de sa scénographie et de les confier a un constructeur qui la réalisera. Il se privera alors de la partie créative du constructeur, qui peut apporter des solutions de légèreté et de maniabilité qui aura échappé au scénographe.

Pour le spectacle, il est indispensable de pouvoir modifier rapidement les structures. On fabrique de la pièce unique.

On construira donc les structures avec des techniques propres au spectacle en s’inspirant ou en utilisant les bases théoriques et pratiques issues du monde industriel. On tirera toujours parti des contraintes lié à chaque matériaux.
On a tous des matériaux de prédilection. On peut tous construire en fer, on peut tout construire en bois, c’est a chacun de voir en fonction de ses compétences et de ses goûts de choisir le matériaux adéquat en respectant les contraintes de légèreté de maniabilité et de coût.

En étroite collaboration avec le metteur en scène ou le commanditaire, la réalisation d’éléments de décor, passe par toute une série d’étapes obligées.

Canape

L’ETUDE:
Les trois points communs à tous les éléments de décor sont la légèreté, la maniabilité, la démontabilité. Pour ce faire, une bonne connaissance des différents matériaux et de leur mise en oeuvre est nécessaire (bois, acier, résine, modelage, moulage, tirage, machinerie, motorisation, architecture, patine, traitement de surface)

La réalisation d’une maquette d’étude au 1/20ème de l’objet à constuire, peut dans certains cas, permettre à tous les intervenants (menuisiers, sculpteurs, peintres, etc) de mieux comprendre de quoi il s’agit.

LA CONSTRUCTION
La construction devra prendre en compte les épaisseurs rajoutées par la déco (matiériage, traitement de surface) qui donnera à l’objet son aspect définitif. Certains matièrages possèdent en propre des qualités mécaniques, ils pourront ainsi participer directement à la construction. Des économies en temps et en matériel sont toujours les bien- venus.

Lorsque l’ assemblage de différentes pièces sera nécessaire, les systèmes requis devront être accessibles, et sauvegardés des enduits et autres peintures rajoutés. Ils pourront dans certain cas, participer à la richesse de l’objet. (boulonnerie apparente, fissure, assemblage naturel).