Architecte et scénographe

Architecte et scénographe, “Le temps de l’usage, l’usage du temps”.

Là où le scénographe créer des espaces éphémères qui se transforment au fur et à mesure que le jeu dramatique avance, l’architecte tente d’installer des espaces de vie pérenne en parfaite adéquation avec l’usage d’un temps historique présent.

L’architecte se retrouve donc confronter à créer des espaces qui devraient anticiper les évolutions rapides de nos sociétés comme le scénographe anticipe sur la transformation dramatique de son décor, à ceci prés que lui a lu la pièce alors que l’architecte ne lisant pas dans l’avenir ne peut qu’imaginer, interpréter, les signes avant-coureurs de nos envies de toujours plus de conforts et d’espaces.

Le scénographe à besoin de notion d’architectures pour donner toute la cohérence historique et technologique aux volumes qu’il implante sur la scène. Il a également besoin d’avoir des notions de mise en oeuvre des matériaux, d’acquérir quelques notions de Résistance Des Matériaux (RDM). Il pourrait acquérir également quelques compétences dans l’utilisation de logiciel de modélisation 3D.

L’architecte à besoin de notion de dramaturgie pour dialoguer efficacement avec le Metteur en scène.  Il doit enrichir sa culture générale de littérature, d’opéra, de cinéma, de peinture, de sculpture. Il doit accepter de mettre la main à la pâte lorsqu’il doit dessiner les motifs des toiles peintes ou réaliser les plan de construction. Il doit accepter de diminuer ses honoraires lorsqu’il travaille sur des productions modestes.

Il n’y a donc pas à choisir entre architecte et scénographe ou scénographe et architecte pour concevoir et réaliser des décors de théâtre. Les deux métiers sont complémentaires, même si l’architecte-scénographe n’a pas besoin de connaître toutes les contraintes qu’impose la construction d’édifices ou de maisons particulières. Ces contraintes au fil du temps ont quelque peu bridé la créativité des architectes. Il n’existe pas à priori pour l’instant de diplôme obligatoire pour exercer le métier de scénographe alors que le métier d’architecte est strictement encadré. Il serait dommageable pour la profession de scénographe d’arriver au niveau des contraintes que subissent les architectes.

Bibliographie :

  • “Neufert”  – Direction Jean Michel Hoyet  – Éditions du Moniteur :
  • “Architecture, scénographie et décor de théâtre” J. GAULME Edition : Magnard
  • “Architecture et dramaturgie”, Ouvrage collectif
Edition : Editions d’aujourd’hui
  • “Scénographie nouvelle” J. POLIERI Place JM (dispo à la Librairie des Éditions AS)
  • “L’architecture théâtrale” D. BASDEVANT Édition La Documentation Française 1966
  • “André Acquart architecte de l’éphémère” Jean Chollet Éditions actes sud

2 pensées sur “Architecte et scénographe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *