Le 31 octobre 2012 Monsieur Kader Attou, m'envoie un document par mail montrant des partitions graphiques inventés au XVIIe pour la danse par Monsieur Raoul Feuillet.

Voilà semble t-il l'idée qu'il fallait pour réaliser le tapis de danse.
Suite à ces indications de Monsieur Kader Attou, je télécharge diverses documents numérisés par la Bibliothèque du congrés (USA) autour des dessins de Monsieur Raoul Feuillet et de l'écriture graphique de la danse

Conception graphique de la peinture du Tapis de Danse

J'ai un entretien téléphonique puis quelques échanges de mail avec Le directeur technique qui me précise les dimensions des salles où le spectacle tournera ainsi que les dimensions du véhicule prévu pour transporter l'ensemble du décor.
J'en profite pour rencontrer l'administrateur du CCN qui me donne l'enveloppe budgétaire prévu pour la scénographie.
En septembre 2012, Monsieur Kader Attou le Directeur et Chorégraphe du Centre Chorégraphique Nationale de la Rochelle me propose de collaborer sur son prochain spectacle de danse Hip Hop qui devrait s'appeler : "The Roots".

Le contact avec Kader Attou est simple et chaleureux. Il me présente rapidement le Centre chorégraphique et me montre quelques vidéos de ses précédents spectacles.

Il précise rapidement ce qu'il entend par "The Roots": Il ne s'agit pas de racines identitaires, mais de racines presque plus profondes : celle de l'artiste de hip-hop qu'il est devenu. Il me parle des premières émissions de hip-hop qu'il a vues à la télévision en 1984 animées par Sidney. Il avait dix ans et avec ses copains de l'époque, il s'est passionné pour cette danse de rue.

J'ai à la fin de cette première rencontre plusieurs directions fortes pour commencer à travailler ma scénographie : "Des objets à danser", "Des objets commun", "Danse-théâtre", "Origine du mouvement", "les racines du hip-hop".

Monsieur Kader Attou tient également à avoir un vieux électrophone sur la scène.
Cette page tente d'expliquer le processus de création de la scénographie et des peintures du spectacle "The Roots". Mise en scène Kader Attou
Je remercie Madame Anne Leray pour ses sculptures et Madame Ludmila Volf pour son implication et la réalisation des peintures.

Démarche artistique pour la conception de la scénographie, des sculptures et des peintures du spectacle "The Roots"
Chorégraphie: Kader Attou

Cette bonne idée scénographique est tout à fait dans l'axe de mes recherches où l'objet image ne correspondant pas à l'objet fonction crée une situation dramatique des plus intéressante. Lorsque le spectateur identifie l'objet image d'une table basse celle-ci représente graphiquement un objet commun de tous les jours à la fonction naturelle bien identifiés. Mais lorsque les danseurs s'en emparent comme trampoline l'objet fonction de base disparaît au profit d'une nouvelle fonctionnalité qui créé un désordre dans l'image arrêtée qu'en avait le spectateur.
Suite à une de ses répétions avec un petit trampoline, Kader Attou me demande de l'intégrer dans ma scénographie. Ce pourrait devenir une table basse
par exemple.

 

Maquette définitive de la scénographie

Maquette 3D du spectacle "The Roots"
Scénographie : Olivier Borne

Je donne à Ludmila Volf la Création des peintures originales même si celles-ci ont été concues, comme démontré précemment, sous ma direction artistique et selon les besoins de la chorégraphie de Monsieur kader Attou. Libre à chacun de juger si je fais bien d'accorder une telle mention avec le risque d'avoir quelques soucis par la suite.
Une fois validées les maquettes intermédiaires du tulle et du tapis de sol. Je propose à Monsieur Kader Attou la palette couleur et la palette matière des meubles. Et voici la maquette définitive du projet scénographique du spectacle "The Roots". On distingue nettement le fauteuil, le canapé et la chaise du lointain qui s'enfoncent dans le sol à force de danser dessus....

 

Quelle écriture scénographique pour le mobilier?


Lors de ma première séance de travail avec Monsieur Kader Attou il me parle d'objet communs. Ces objets communs sont liés à son enfance où le mobilier de l'appartement où il vie sera le lieu de ses premiers pas de danses.

Cette recherche sur le mobilier et les objets communs sont à faire dans l'univers domestique. Table, fauteuil, chaise, canapé, table basse, luminaire, meuble pour le tourne-disque que Monsieur Kader Attou m'a demandé. Pas de style particulier, de la banalité ordinaire(Hopper)...Il s'agit ici d'un vrai parti pris. Donner un style particulier au mobilier conduirait à l'esthétiser.

Certains meubles (le canapé, le fauteuil et une chaise), seront légèrement enfoncés dans le sol, non pas enracinés dans le sol mais bien parce qu'on a beaucoup dansé dessus!. L'idée d'enracinement est le deuxième degré de subjectivité de cette idée de meubles enfoncés.

En terme d'action, je propose de motoriser et de télécommander tous les meubles. Ils pourront ainsi à des moments précis se déplacer tout seuls sur la scène.
Conception du mobilier en 3D. Pas de style particulier identifiable. Des objets communs.
Système du canapé motorisé
Conception et réalisation d'un canapé encastré dans le sol télécommandé. Il pourra se déplacer sans roue de giration grâce à des roues Rotacaster. Ce canapé est réalisé selon maquette 3D fournie. Il s'agit d'une sculpture réalisée par Anne Leray. Il sera démontable en plusieurs parties pour le transport à l'international et pour faciliter son transport. Il est également renforcé pour permettre de fortes contraintes. Assise, dossier et accoudoirs en bois et mousse. Finition monochrome gris clair sur toiles encapsulées dans du latex matiéré .

Conception et réalisation de deux chaises en acie
r pour forte contrainte. Assise et dossier en bois et mousse. Finition monochrome gris clair sur toile encapsulée dans du latex matiéré

Conception et réalisation d'un électrophone disposé sur un support genre petit meuble de salon. Cet ensemble pourra se déplacer par radiocommande en décrivant des cercles. Finition monochrome gris clair. Le petit meuble renfermera le système de motorisation et de commande ainsi que le convertisseur 12v-220v pour l'alimentation de l'électrophone qui devra fonctionner en scène. Par mesure de sécurité un deuxième électrophone sera prévu pour la tournée en cas de panne du premier (matériel des années 60-70 qui peut être fatigué). Finition monochrome gris clair

Conception et réalisation d'un fauteuil encastré dans le sol. Ce fauteuil est réalisé selon maquette 3D fournie. Il s'agit d'une sculpture réalisée par Anne Leray. Il sera démontable en plusieurs parties pour le transport à l'international et pour faciliter son transport. Il est également renforcé pour permettre de fortes contraintes et manipulation. Assise, dossier et accoudoirs en bois et mousse. Finition monochrome gris clair sur toiles encapsulées dans du latex matiéré .

Conception et réalisation d'une chaise articulé
imitant la chaise normale également présente dans le décor (voir description ci-dessous) finition monochrome gris clair. Cette chaise s'écroule lorsqu'un danseur s'assoit dessus.

Conception et réalisation de l'habillage d'un trampoline en table basse. Le pourtour de cette table sera réalisé en mousse souple pour prévenir tout choc sur les bords du trampoline. Aucune partie technique du système du trampoline ne sera modifiée. Finition monochrome gris clair sur toile encapsulée dans du latex matiéré

Conception et réalisation d'un lampadaire motorisé
. Ce lampadaire se déplacera à l'aide d'une radiocommande de jardin à cour. La vitesse est variable. Il est allumé. Finition monochrome gris clair

Conception et réalisation d'une table
(dimensions à préciser.). Piétement et support plateau acier. Plateau bois. Elle doit permettre de supporter de fortes contraintes de manipulation. Finition gris clair
J'ai donné un certain nombre de directives à Madame Anne Leray en charge de la sculpture des meubles. J'ai dans un deuxième temps motorisés et télécommandés à distance certains de ces meubles pour qu'il se déplacent tous seul pendant le spectacle et participe ainsi à la chorégraphie de Monsieur Kader Attou.

Les directives de création données à la Sculptrice : Madame Anne Leray

 

Les directives de création données à la peintre décoratrice

Je communique à Madame Ludmila Volf, la peintre décoratrice, un certain nombre de motifs graphiques de Monsieur Raoul Feuillet en lui demandant de réaliser quelques esquisses techniques dans les teintes sépia, cassel et en reproduisant les motifs graphiques de Raoul Feuillet.

Ces esquisses me permettront de réaliser une maquette du tapis de danse en cohérence avec sa scénographie et les besoins de la mise en scène de Monsieur Kader Attou.

Je tiens également à ce que Madame Ludmila Volf intégre les hachures que l'on voit sur le dessin que Monsieur Kader Attou m'a envoyé (voir précédemment)
Madame Ludmila Volf reprend trait pour trait les dessins de Monsieur Raoul Feuillet sur un fond de hachure comme demandé en suivant à la lettre mes directives. Il va sans dire qu'elle y apporte une part de sa créativité. C'est ce qu'on demande à minima d'un peintre décorateur de spectacle.

Il s'agit maintenant d'organiser ces motifs sur un tapis de danse.
Dessins de Monsieur Raoul Feuillet communiqué à Madame Ludmila Volf
Dessin de Monsieur Raoul Feuillet
communiqué à
Madame Ludmila Volf
Détail de l'esquisse technique réalisée par
Madame Ludmila Volf
Détail de l'esquisse technique réalisée par
Madame Ludmila Volf
Esquisse technique réalisée par
Madame Ludmila Volf
Les meubles sont une composante fondamentale du spectacle.

Sur les images ci-dessous, l'on voit le positionnement précis des meubles aux trois moments clefs du spectacles.

Arrivé des meubles en scène au tiers du spectacle:
L'ensemble des meubles, Canapé, Lampadaire, fauteuil, fauteuil, électrophone, table, chaise
Position des meubles autour de la cinquantième minutes:
Canapé, Lampadaire, fauteuil, fauteuil, électrophone
Vérification sur le site numéridanse:
https://www.numeridanse.tv/fr/video/2307_the-roots
Vérification sur le site numéridanse:
https://www.numeridanse.tv/fr/video/2307_the-roots
Vérification sur le site numéridanse:
https://www.numeridanse.tv/fr/video/2307_the-roots
Au début du spectacle et une bonne partie de sa durée. Le fauteuil est seul en scène.

Organisation graphique du tapis de danse.

Je dois pour organiser les motifs de Monsieur Raoul Feuillet me soucier de la cohérence des différentes situations dramatiques du spectacle. Lorsque les meubles arrivent au tiers du spectacle, les motifs disposés précisément sur le tapis soulignent les frontières symboliques qui existent entre chaque partie du plateau.

Vendredi 5 octobre 2012
Monsieur Kader Attou trouve ma proposition scénographique intéressante, mais pas complètement satisfaisante. Monsieur Kader Attou retient l'idée des meubles motorisés qui pourraient se déplacer tout seul. Il souhaiterait entourer cette proposition d'un habillage graphique.

Il faut donc penser à concevoir un tapis de danse peint et une toile peinte au lointain. Mais quelles écritures scénographiques à donner à ces deux éléments?

Je pose les bases de la scénographie de The roots

Le 3 octobre 2012, je fais une première proposition à Monsieur Kader Attou . Il s'agit d'une vidéo d'animation 3D. Un texte(ci-dessous) accompagnera la vidéo que je lui envoie:
Video de la première proposition de scénographie - The Roots
Mot de passe : ebaucheRoots

 

Les directives de création données à la peintre décoratrice

Rien de bien satisfaisant dans ces esquisses pas assez ethéré à mon goût. Ni moi, ni Monsieur Kader Attou ne veulent retrouver les pas de danse sur le tulle, mais comme elle le précise dans un de ses mails ça l'amuse de dessiner et elle le fait avec talent.
Je communique à la peintre décoratrice, Madame Ludmila Volf, les éléments concernant la conception dramatique de cette toile du lointain en lui précisant quelques directives importantes sur les teintes et le contenu graphique de la toile. Je lui demande ce qu'elle en pense. A t-elle des propositions à me faire, comment voit-elle cette toile?

Madame Ludmila Volf m'envoie alors une série d'esquisses
Quelle écriture scénographique pour la toile du fond de scène.
Nous avons beaucoup échangé avec monsieur Kader Attou sur cette toile du lointain. L'évocation d'un passé révolu ou d'une origine lointaine peuvent se faire à l'aide d'un tulle peint situé au lointain, derrière lequel des danseurs pourraient apparaître en fondu. L'idée intéresse Kader Attou, mais si l'on décide de peindre le tulle, il ne veut pas de peinture figurative encore moins de graffitis trop connotés. Il préfère quelque chose d'éthéré, comme un rêve d'enfance. Dans la discussion, je propose des teintes sépia, cassel, presque monochromes, dans l'esprit des teintes du document qu'il m'a envoyé précédemment, rehaussées de blanc ou de noir, un vieux mur décrépi à travers duquel on aperçoit des silhouettes qui dansent.
Maquette du tulle réalisé par Olivier Borne

Conception graphique de la toile du lointain : Un tulle

Il y a quelque temps je me promenais dans les couloirs de la station Chatelet et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir sur le sol des centaines de copies de la maquette de mon tulle reproduites sur des Dalles plastique pour sol industriel de chez Tarkett.

Je ne sais pas si je ne vais pas les attaquer en justice pour contrefaçon. En effet si l'on attenue les couleurs, si on supprime un peu la luminosité, et si en plus on floutte certains éléments on obtient pratiquement mon Tulle. Ca alors!!!!
Une toile abstraite est toujours compliqué à réaliser. Celle ci doit avoir du rythme et permettre au spectateur d'écrire sa propre partition figurative. Se laisser aller, se laisser emporter...

Il est ainsi possible de modifier n'importe quel graphisme pour qu'il devienne abstrait. Encore faut-il trouver cette bonne partition figurative qui permettra au spectateur d'en apprécier toute sa justesse dramatique.

Plusieurs allers et retours seront nécessaires auprès de Kader Attou pour que l'ensemble lui plaise. Voici la version définitive du tulle du lointain que je conçois à partir des esquisses réalisées par Madame Ludmila Volf selon mes directives et différentes sources graphiques de mon cru.

On peut constater que la maquette du tulle ci-dessous est trés éloigné des propositions graphiques de Madame Ludmila Volf sauf si bien sûr on attenue les couleurs, sauf si bien sûr en plus on supprime un peu la luminosité, et si en plus on floutte certains éléments et si encore encore en plus d'en plus on se sert d'une manivelle!

Mise en oeuvre du Tulle

Au vu des théâtres prévu pour la tournée nous avons décidé avec Le directeur technique des spécifications techniques du Tulle à Commander à la Société Varia France:

TULLE H 8.00 X L 10.00
TULLE NICE SUPERIEUR BLANC ECRU 79G/M2,
CLASSE M1
SANGLE JUTE (85mm)
OEILLETS (12mm diam. int.)
LACETTES EN TETE
FOURREAU BAS POUR LESTAGE POUR TUBE 50
FOURREAUX COTES LARGEUR SUFFISANTE AVEC FILS DE REGISTRE
Madame Ludmila Volf en train de peindre le deuxième tulle du spectacle The Roots.
Original de Dalle plastique pour sol industriel de chez Tarkett
https://professionnels.tarkett.fr/fr_FR/collection-C000115-id-inspiration-loose-lay
Trois clics m'on suffit pour rendre cette Dalle plastique de chez Tarkett très proche de la maquette de mon tulle..
Le 31 octobre 2012 , Je fais une nouvelle proposition à Monsieur Kader Attou du tapis de danse, où je propose des motifs inspirés par certains dessins du peintre Sisley mélangé sur le Tapis de Sol. Je propose cette fois ci les meubles enfoncés dans le sol.

Il s'agit d'une étape de travail et Il n'est pas question ici d'utiliser la peinture de Silsley mais d'interroger Monsieur Kader Attou sur la pertinence d'un tel graphisme.
Voila les bases de la conception dramatique de la scénographie posé a savoir:
Une écriture pour raconter l'histoire du Hip Hop
Des teintes cassel, sépia pour évoquer le passé
Des effacements pour évoquer les traces laissés par la Hip Hop
La présence des meubles - La petite histoire de Kader Attou dans la grande histoire du hip hop
L'enfoncement des meubles - Kader Attou a déjà tellement dansé sur ces meubles qu'ils se sont enfoncés.

Reste maintenant à concevoir scénographiquement le tapis de danse, quelle écriture? quelle dimension? quelles meubles et à quelles positions?
Le 30 octobre 2012 Monsieur Kader Attou, me communique l'image ci-dessous comme piste de travail. Le coté hachuré, effacé, griffonné les teintes sienne et cassel sépia lui plaise. J'ai déjà précédemment échangé de vive voix sur ces couleurs évocatrice du passé.
Proposition envoyé à Monsieur Kader Attou le 30 octobre 2012. Du noir et blanc des traces sur le tapis de danse, je suis passé au sépia, propre à souligner plus clairement l'idée d'une certaine nostalgie des débuts du HipHop.
Le 30 octobre 2012 , je fais quelques propositions à Monsieur Kader Attou en se servant de ces écritures. Il s'agit ici de savoir grâce à ces esquisses si je suis sur la bonne piste.

Quelle écriture scénographique pour le tapis de danse?

Le 29 octobre
Monsieur Patrick Barbanneau m'envoie une série de photos par mail du tapis de danse des répétitions de Monsieur Kader Attou.
Les traces sont très graphiques mais ne suggère pas complètement une écriture identifiable. le coté noir et blanc donne à l'ensemble un coté ancien, propre à suggéré, l'histoire passé du Hip hop. Ces photos rappellent aussi l'asphalte goudronné des danseurs de Hip Hop.
Autour du 28 octobre
Je demande à Monsieur Patrick Barbanneau, le Directeur Technique du CCN, de prendre quelques photos du tapis de Danse des répétitions de Monsieur Kader Attou pour avoir une idée graphique des mélanges de traces.
28 octobre
De retour à Rennes je fais quelques esquisses autour de traces d'écritures

Les 23, 24,25 octobre 2012
Je me rend au CCN de La Rochelle pour une série de réflexions et d'échanges avec Monsieur Kader Attou. J'assiste à des répétitions. Je suis frappé par les traces laissées par les baskets des danseurs sur les tapis de danse. On pense alors à un tapis de danse peint avec des motifs graphiques, traces?, écritures?

Ci-contre le fichier photoshop de la maquette définitive du tapis de danse.
Ci-contre ma maquette numérique .
À droite de la maquette, l'on voit les différents calques qui ont conduit à la création du tapis de Danse.
Positionnement des motifs du tapis de danse.

Suite à des rendez-vous téléphoniques avec Monsieur Kader Attou sur la composition du tapis de danse, je crée différents calques dans lesquelles je met à chaque fois un seul motif de pas de danse. Cela me permet de mieux répartir ces motifs sur le tapis de danse en fonction de la chorégraphie souhaitée par Monsieur Kader Attou et surtout d'organiser ces motifs autour du positionnement des meubles.
Image de départ du calque 7
Le motif du calque 7 souligne l'espace du canapé et du lampadaire.
Ce motif, situé au lointain est légèrement éthéré comme prêt à disparaître. Je leur donne une légère transparence comme un effacement

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet que j'ai repris et travaillé graphiquement. .
Image de départ du calque 3 copie
Le motif du calque 3 copie fera la séparation symbolique entre l'espace du fauteuil et l'espace du trampoline

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement selon mes directives, par Madame Ludmila Volf. Je le positionne légèrement de travers et je l'inverse pour plus de dynamisme.
Le calque 6 n'est pas utilisé
Image de départ du calque 9
Le motif du calque 9 est le même que le calque 3 copie, orienté différemment. Il est dans la continuité de la séparation entre le fauteuil et le trampoline.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement, selon mes directives, par Madame Ludmila Volf.
Image de départ du calque 5
Le motif du calque 5 est positionné de façon à ce qu'il contourne le fauteuil comme pour le sacraliser. Ce fauteuil est un des éléments clefs de la chorégraphie de Monsieur Kader Attou.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement par Madame Ludmila Volf selon mes directives
Image de départ du calque 10
Le motif du calque 10 définira l'espace de la table et des chaises. Il s'agit d'un motif de notation de la danse. Positionné au lointain, il sera plus effacé que les autres. Il est légèrement déformé , toujours pour donner de la dynamique au motif.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet que j'ai repris et travaillé graphiquement.
Image de départ du calque 3 copie 2
Le motif du calque 3 copie 2 s'oppose au mouvement tournant du trampoline.

Ce motif permet d'inscrire «une ligne de force» qui conduit l'oeil du spectateur directement au canapé. Il prolonge les calques 2 et 3.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement par Madame Ludmila Volf selon mes directives
Image de départ du calque 3
Le motif du calque 3 est dans la continuité et a pour même fonction que les calques 3 copie 2 et calque 2, il est tourné à l'envers par rapport à ces deux autres calques.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement par Madame Ludmila Volf selon mes directives
Image de départ du calque 2
Le motif du calque 2 est dans la continuité et a même fonction que les calque 3 copie 2 et calque 3.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement par Madame Ludmila Volf selon mes directives
Image de départ du calque 1
Le motif du calque 1 sert au trampoline situé au centre du plateau. Il arrive sur le plateau en tourbillonnant, jusqu'à ce que les danseurs voltigent par dessus. Ce motif renforce cette impression de tourbillon sur lui même. Ceci dit à la création de ce tapis, le trampoline n'allait que ce positionner à cet endroit sans tourbillonner. L'idée est venu après en répétition.

C'est un motif de Monsieur Raoul Feuillet reprit graphiquement par Madame Ludmila Volf selon mes directives
Voici ci-dessus quelques images inspiration directrices pour le fond du tapis de danse.
Le calque 0 est le fond travaillé à partir de teintes et de hachures en référence aux Grisailles des peintres du Grand siècle.

Les teintes ne sont pas là par souci d'esthétisme, mais bien par une volonté de parti pris scénographique. On retrouve ici le coté hachuré, effacé, griffonné les teintes cassel sepia inspiré par l'image proposé par Monsieur Kader Attou.

Mise en oeuvre du tapis de danse

J'ai eu de nombreux contact avec le directeur technique du CCN afin de prévoir au mieux l'accueil technique du spectacle en tournée. Ainsi avons nous décidé des dimensions du tapis de danse bien en amont de sa conception.

Nous nous sommes arrêtés sur 2 options possibles (selon l'ouverture au cadre) 12m ou 10m, profondeur 10,50m (7 lés, réductible par lé de 1,50m).
Mon travail de scénographe consiste également à suivre de prés le travail de la peintre décoratrice.
La collaboration entre une peintre décoratrice et un scénographe se doit d'être créative. La peintre décoratrice fait un certain nombre de propositions que le scénographe valide selon les directions artistiques propre aux situations dramatiques ou à la chorégraphie préalablement installés par le metteur en scène ou le chorégraphe. C'est ce qui fait toute la différence entre plusieurs peintres décorateurs. Encore faut-il que chacun sache rester à sa place...
Lors de l'exécution du tapis de danse par Madame Ludmila Volf je lui indique qu'il ne faut pas que le tapis de Danse soit trop sombre, suite à quelques remarques de Monsieur Kader Attou sur ma maquette. Voici une image de la réalisation du tapis de danse, plus clair que la maquette que j'ai conçue.
Je supervise l’exécution du tapis de danse par Madame Ludmila Volf
5 novembre 2012 - 6h03
J'atténue ici le dégradé au lointain.
4 novembre 2012 -15h29.
L'espace du fauteuil reprend la ligne de force du motif lié au trampoline
4 novembre 2012 -15h17
.
J'ai procédé à plusieurs positionnements des motifs pour les soumettre à Monsieur Kader Attou, en voici quelques uns.

A propos des meubles enfoncés dans le sol

Cette idée de meubles enfoncés dans le sol vient d'un spectacle vu au Théâtre national de Bretagne en 1990: "Mademoiselle Julie" d'August Strindberg monté par Matthias Langhoff un Metteur en scène avec qui j'ai collaboré sur une dizaine de ses spectacles.

Dans ce spectacle, tous les meubles sont enfoncés dans le mur et dans le sol comme pour symboliser l'enracinement des conventions que subiront Julie et Jean les deux protagonistes principaux de la Pièce.

J'ai d'ailleurs a plusieurs reprise proposé des structures qui disparaissent en partie dans les murs ou le sol.

En 2008 je conçois un décor pour le spectacle "Nunzio"pour la compagnie Tam Tam théâtre (le décor ne s'est pas fait pour des raisons budgétaires) où déjà, je des meubles enfoncés dans le sol.

il me plait à rappeler que toujours en quête de déséquilibre, le décor et les accessoires se doivent d'interroger le personnage dramatique comme autant d'obstacles à surmonter. Sur scène, les portes devraient toujours mal fermer, les chaises être toujours bancales, les planchers de travers.