Le miracle réalisé par Strindberg réside dans l'équilibre des forces de la tragédie et de la comédie. Le spectacteur oscille constamment entre les deux univers: le tragique devenant dérisoire et la comédie grinçante. Julie pourrait-être une héroïne racinienne, Andromaque ou Phèdre, boulversée par des désirs inavouables prisonnière d'une déstinée savamment orchestrée par les dieux symbolisés ici par un comte omniprésent.

mise en scène Olivier Borne
mise en scène et décor Olivier Borne