DECORATEUR MACHINERIEPhotos: Alain DUGAS


DESCRIPTION:
18 chassis tendus de tulle de 4m de haut par 2m de large sont suspendus dans les cintres. Progressivement, ils arrivent en scène. Chaque plan de chassis installe un nouvel espace... Puis c'est l'affolement: les chassis coulissent, s'ouvrent, se disloquent. Labyrinthe.

Voici un exemple d'utilisation de la machinerie d'un théâtre à l'italienne. Beaucoup de nouveaux théâtre ont supprimés les costières et les trappes d'apparition des anciens théâtres. Il subsiste néanmoins tout le système de perches qui malheureusement sont trop souvent motorisées.

DECORATEURPhoto: Evelynn Raymonde
SCENOGRAPHE MACHINEPhotos: Alain DUGAS

INTERVENANTS
Mise en scène et scénographie d'Hervé Lelardoux

Olivier Borne, décorateur

Ludmilla Volf, Peintures.

DECORATEUR SCENOGRAPHEPhotos: Alain DUGAS

Publié le 07 décembre 2000 dans France Culture / Multipistes

...Nous avons tous des souvenirs... de Arnaud Laporte
Nous avons tous des souvenirs très contrastés liés au théâtre, lorsque le texte, le jeu ou la mise en scène ne nous plaisent pas, le théâtre est le lieu où l'ennui est le plus violent s'apparentant presque à une douleur physique et à l'inverse quand tous les éléments sont réunis, le théâtre nous plonge dans un état que seul lui peut procurer. Dans cette sensation très physique, elle aussi, il y a, tout à la fois, le plaisir esthétique lié au texte, au jeu, à la mise en scène, au décor, aux lumières, à la musique. Il y a un plaisir intellectuel de voir un monde s'agencer, s'organiser ; se construire son propre récit intérieur en parallèle à celui qui nous est proposé. Il y a un plaisir très enfantin d'être là physiquement dans ce moment partagé. Ce plaisir, ces plaisirs nous les avons eus en découvrant la nouvelle mise en scène d'Hervé Lelardoux sur une adaptation du " Château " de Franz Kafka, adaptation signée Chantal Gresset.[...]