Les ACCESSOIRES, qu'ils soient figuratifs, symbolistes ou formels, constituent les prolongements indispensables à l'acteur. Lorsqu'il monte sur scène, un objet utilisé par les acteurs doit être en représentation. Se contenter de le reproduire tel qu'il existe dans la "vraie vie" diminue paradoxalement sa vraisemblance. L'accessoire est le prolongement naturel du travail du scénographe qui ne se contente pas de copier les espaces du réel. Ainsi, pour concevoir un accessoire, je m'attache à lui créer une nouvelle vraisemblance qui s'appuie sur sa fonction, son usage, son style. Prenons l'exemple d'une chaise,  communément, sa fonction, est celle de s'asseoir, elle est identifiée au premier coup d'oeil, une assise, 4 pieds, un dossier. Son usage (défini par le metteur en scène) est bien plus large on peut monter dessus, s'en servir comme arme ou comme défense, on peut jongler avec, la casser, bloquer une porte etc. Son style est la forme qu'on lui donnera, en raccord avec le décor proposé par le scénographe, ce style peut être : historique, fantastique, original, absurde, bancal, etc.

Une fois bien défini la fonction, l'usage, le style, le travail de l'accessoiriste devient plus simple et l'acteur peut s'approprier l'objet ainsi fabriqué, sans risque de jouer tout seul.

presse pour le spectacle comédie de samuel Beckett
scenographe d'accessoires ici une chaise roulante réalisée en matériaux de récupération
scenographe d'accessoires : ici une cage en matériaux de récupération
scenographe d'accessoire : ici une lampe réalisée en matériaux de récupération
scenographe